Vous êtes ici : Accueil Accès pro Etudes et données Etudes et enquêtes Formations sanitaires et sociales : Un accès à l’emploi élevé et un peu plus facile dans la santé que dans le social

Formations sanitaires et sociales : Un accès à l’emploi élevé et un peu plus facile dans la santé que dans le social



Les effectifs en formation progressent dans la santé et tendent à baisser dans le travail social. Ces métiers restent dans l’ensemble très attractifs avec en moyenne 6 candidats (majoritairement des candidates) pour une place. Le profil d’âge est généralement jeune mais certaines formations sur des postes à responsabilités (responsable d’unité d’intervention sociale) ou des contenus nécessitant une certaine maturité (auxiliaire de vie, assistant social…) affichent des profils plus âgés. Enfin, pour un certain nombre de formations, le niveau des individus à l’entrée en formation est souvent égal ou supérieur au niveau de qualification visé.

Plus de six mois après être sortis de formation, quelle est leur situation professionnelle ? Dans la santé, 92 % des diplômés sont en emploi pour 79 % dans le social. Comparée à l’enquête menée en 2010 qui présente une structure de répondants assez proche, l’insertion professionnelle apparaît stable dans la santé mais en baisse pour de nombreux diplômes du social. Mais c’est surtout sur les conditions d’accès à l’emploi que l’on constate un écart, probablement du fait d’un effet différé de la crise et de son corollaire sur les budgets alloués. Ainsi, la part des CDD tend à progresser.

Restent que les formations sanitaires et sociales sont largement plébiscitées et atteignent une satisfaction très élevée auprès des élèves et étudiants interrogés dans le cadre de l’enquête insertion de la Région Pays de la Loire.

Consultez la publication