Artidating sur le territoire Atlantique Nord



Mercredi 8 juin, les partenaires du Service public régional de l’orientation (SPRO) Atlantique Nord ont organisé avec l’Union professionnelle Artisanale (UPA) une conférence sur le thème « les métiers artisanaux et l’emploi » suivie d’une visite d’entreprise.

Bandeau

 

Jean-Louis Dornier, directeur de la Mission Locale et co-coordinateur du groupe local SPRO Atlantique Nord explique : « le comité de pilotage local s’interrogeait sur les perspectives de recrutement dans le secteur du bâtiment, bien représenté localement ». Après une présentation de l’action Artidating par l’UPA, le groupe a décidé d’organiser une rencontre avec l’Atelier Isac  qui illustre bien les nombreuses évolutions dans l’artisanat et la transition énergétique dans le bâtiment.

 

À la rencontre d’un chef d’entreprise aux méthodes innovantes et pragmatiques

L’Atelier ISAC à Nord-sur-Erdre est spécialisé dans la conception et la construction de bâtiments à ossature bois, et engagé, depuis 10 ans, dans l’éco-construction. À l’Atelier ISAC, l’habitat est considéré comme une 3ème peau : celle qui protège, qui sécurise et où l’on se sent bien ! Pour Michel Brochu, le dirigeant,  « il est important de prendre soin de bien construire, en parfaite harmonie avec l’environnement ».

Pour le groupe, ce fut aussi l’occasion de partager les valeurs d’un chef d’entreprise « qui a réfléchi à sa manière de recruter et à son rôle social  dans le développement de son territoire».

À la tête d’une vingtaine de salariés dont plusieurs apprentis, Michel Brochu s’est aussi exprimé sur ses pratiques en matière de recrutement. Son principe : privilégier davantage la compétence, l’envie de progresser ensemble et d’apprendre que le diplôme. Pour les professionnels, cette approche constitue un message fort pour leurs pratiques d’accompagnement au moment où le chômage est si important !

 

Montrer à quel point les évolutions du secteur de l’artisanat sont nombreuses

Une participante témoigne : «cette rencontre m’a permis d’avoir un regard plus juste sur l’artisanat aujourd’hui, en bousculant les a priori ». Une autre : « cela nous a certainement permis de mieux identifier la place de l’artisanat sur notre bassin d’emploi, les évolutions des métiers et l’impact du manque de professionnels dans cette branche d’ici quelques temps».

Armelle Marechau, déléguée générale de l‘UPA 44 confirme : « En France, l’artisanat occupe près de 3 millions d’actifs, répartis de manière homogène entre zone urbaine et zone rurale. Pour anticiper les mutations du secteur, l’entreprise artisanale de demain devra être capable de maintenir et développer les compétences en interne, d’être attractive pour capter de nouveaux talents, de maîtriser le numérique pour rester compétitif, de s’adapter aux nouvelles techniques et nouveaux matériaux et enfin d’être visionnaire sur les nouvelles tendances ».

 

Être au plus près de la réalité pour transmettre aux personnes qu’on accompagne

Enfin, une participante témoigne que cette rencontre a été l’occasion « d’aller chercher du concret sur le terrain. Cela permet ensuite de réinvestir dans nos accompagnements et d’être au plus près de la réalité pour transmettre aux personnes que nous suivons des informations pertinentes et facilitantes dans leur orientation : être sur du factuel ! »

 

En savoir plus

Le dispositif Artidating

Le portrait territorial du territoire Atlantique Nord

 

Carif-Oref, juillet 2016