Recrutement et mobilité dans la Fonction publique



Le 30 mars 2017, dans l’objectif de diversifier et renouveler leurs pratiques, quarante professionnels du Service public régional de l’orientation (Spro) des Pays de la Loire ont participé à une matinée d’information et d’échanges sur le recrutement et la mobilité dans les trois versants de la Fonction publique : d'État, territoriale, hospitalière.

 

S’informer et échanger

Après un premier cadrage sur l’emploi par l’Insee, le CHU de Nantes, premier employeur de la région avec 12 400 agents et 1 400 recrutements par an est intervenu pour témoigner de ces modalités de recrutement.
Une table ronde animée par le Fongecif a permis d’échanger entre professionnels de l’orientation. Autour du thème sur les modalités d’accompagnement des mobilités professionnelles, l’ANFH, Opca de la Fonction publique hospitalière, la plateforme régionale interministérielle d’appui à la gestion des ressources humaines, le CNFPT et le Centre de gestion de la Fonction publique territoriale de Loire-Atlantique ont pu largement débattre sur le sujet. Le Carif-Oref est venu apporter un éclairage sur les outils dématérialisés du Spro : Orientation Pays de la Loire et la Plateforme téléphonique « Orientation à votre écoute » : 0800 200 303.

 

Quelques chiffres dans la Fonction publique en Pays de la Loire

Dans les Pays de la Loire, 272 260 salariés relèvent de la Fonction publique, soit un taux d’administration moyen de 74‰ (86‰ au niveau national). 71% des agents sont titulaires. Près de 4 emplois sur 10 sont situés en Loire-Atlantique. Entre 2010 et 2014, l’évolution des effectifs a été plus élevée que dans les autres régions avec 10 000 emplois supplémentaires dont 6 sur 10 dans la Fonction publique territoriale. L’âge moyen des agents est de 43 ans, 44 000 agents sont âgés de 55 ans et plus.

 

Consulter les études régionales :

 

Les pratiques des professionnels 

Un court exercice d’interrogation  des modalités d’information mais aussi d’aiguillage et de conseil des réseaux du Spro a permis de :

  • mettre en avant des pratiques d’organisation d’atelier collectif d’information des publics sur l’accès aux métiers de la Fonction publique (Cap emploi 44, Service universitaire d'information et d’orientation),
  • de revisiter sur le site Orientation Pays de la Loire, la rubrique d’information sur les dispositifs relatifs à chaque Fonction publique,
  • de partager des pratiques d’accompagnement des publics,
  • de travailler un projet (immersion professionnelle, aiguillage vers un conseil en réorientation professionnelle).

 

L’accompagnement de la mobilité dans la Fonction publique

Dans la Fonction publique, l’accompagnement de la mobilité nécessite toujours en préalable d’interpeller le service ressources humaines de son employeur (sa collectivité, son établissement de santé, son ministère) et d’être en activité (les agents en disponibilité ou en arrêt maladie doivent réintégrer leur poste pour bénéficier de l’offre de services d’accompagnement de la mobilité).

Si la formation est utilisée comme levier à la mobilité, un agent peut solliciter une formation inscrite au plan de formation, un congé de formation professionnelle, une VAE, un bilan de compétences,  mais il devra au préalable passer par son supérieur hiérarchique et son service ressources humaines. Pour la Fonction publique d’État et territoriale, le financement de ces dispositifs se fait en l’absence d’Opca sur le budget formation de l’employeur. Dans la Fonction publique hospitalière, l’agent pourra faire une demande à l’Opca qui est l’ANFH.

Pour la Fonction publique d’État, l’agent qui souhaite être accompagné doit interroger le service ressources humaines de son établissement qui l’aiguillera vers le conseil en mobilité carrière de son ministère. À défaut, l’agent peut interroger la plateforme régionale interministérielle d’appui à la gestion des ressources humaines.

Dans la Fonction publique territoriale, certains centres de gestion comme celui de Loire-Atlantique proposent une prestation individuelle d’accompagnement à la mobilité, celle-ci est mobilisable si la collectivité s’engage au côté de l’agent concerné.

Ressources

Chaque Fonction publique a développé son répertoire des métiers et introduit des référentiels de compétence pour anticiper les gestions de carrière.

L’information sur les concours est accessible sur le portail de la Fonction publique. Mais chaque Fonction publique organise ses concours. Il est donc nécessaire de compléter l’information du site portail de la Fonction publique avec :

  • pour la Fonction publique territoriale, le calendrier des concours élaborés dans le cadre de la coopération interrégionale des centres de gestion du Grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Normandie), à partir des besoins de postes prévisionnels déclarés par les collectivités de chacun des départements. Le calendrier est accessible sur les sites des centres de gestion avec, comme c’est le cas en Loire-Atlantique, une boîte à outils

Des possibilités de titularisation ou d’embauches sans concours existent pour des besoins saisonniers, des postes qui ne trouvent pas de candidat, pour des publics spécifiques.

  • Le Parcours d'accès aux carrières de la fonction publique (Pacte) qui permet à un jeune non diplômé ou faiblement diplômé d'accéder sans concours à un emploi de catégorie C de la Fonction publique. Le Pacte lui permet d'acquérir une qualification ou un diplôme en lien avec son emploi. L'agent est recruté en CDD et peut devenir fonctionnaire titulaire.
  • Le recrutement de public ayant une Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) : la personne qui a le niveau de formation requis pour le poste à pourvoir est recrutée en tant que contractuelle pendant un an, au terme du contrat elle est recrutée sans passer le concours.
  • Le recrutement direct est possible pour certains postes au 1° grade de catégorie C. La personne qui accède sans concours pourra être titularisée après une période de stage.
  • Le recrutement par voie contractuelle, sur des postes ou des profils ou des compétences particulières sont recherchés. À l’issue du contrat, il n’est pas versé de prime de précarité comme dans le privé. Dans la Fonction publique hospitalière l’embauche en CDD peut être suivie d’une période de stage d’un an qui ouvre sur des perspectives de titularisation.
  • Le recrutement par la voie de l’apprentissage est pratiqué surtout dans la Fonction publique d’État où des objectifs chiffrés sont fixés. Dans la Fonction publique territoriale, il n’y a pas d’objectif quantitatif, mais c’est un mode de recrutement qui tend à se développer.

S’adresser directement aux employeurs potentiels.

 

Consulter les avis de recrutement sur la Bourse interministérielle de l’emploi public : offres d’emploi de la Fonction publique territoriale référencées par les centres de gestion des départements 44, 49, 72, 85). Pour le centre de gestion de la Mayenne, consulter le site portail mis à la disposition des employeurs territoriaux.

Pour la Fonction publique hospitalière, les offres d’emploi sont déposées, sur les sites :

 

Carif-Oref des Pays de la Loire, avril 2017