Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier mécanicien(ne) modèle - secteur textile



Du prototype à la mise en production, le mécanicien modèle suit les instructions techniques qui lui permettront de réaliser un vêtement. A la machine pour coudre, à la main pour certaines finitions, il veille constamment à la précision de ses gestes afin de rendre un produit d'une qualité irréprochable.

  • Niveau d'étude : Niveau CAP-BEP
  • Centres d'intérêt :

Tout déplier  

Réalise le vêtement entièrement
A partir d'un modèle, d'un dossier technique et du patronage qu'il reçoit du client ou directement de la création (styliste et modéliste), le mécanicien modèle exécute le prototype. Il assemble les morceaux, préparés par l'atelier de coupe ou par ses soins, repasse le vêtement en cours de montage pour former un pli ou aplatir les coutures et réalise les finitions : surpiqûres, boutonnières, ourlets, pose d'étiquette... Il monte le vêtement complètement, en vingt minutes pour une simple jupe à trois cents minutes pour un manteau ou une robe de soirée sophistiquée.

Polyvalence technique et travail de qualité
Le mécanicien modèle étudie les caractéristiques techniques du produit et sélectionne les machines en fonction des travaux à réaliser. Selon les modèles, il utilise de trois à dix machines différentes, simple (piqueuse plate), ou spécialisée(surjeteuse-surfileuse, border, boutonnières...). De plus, chaque matière implique un réglage spécial des machines. Sur une fiche technique, il note toutes les opérations qu'il réalise, détermine les spécificités du produit, répertorie les points de vigilance (position d'un sigle, finition spéciale).

Prépare la fabrication en série
Avec l'agent des méthodes, il établit la gamme de montage, ou gamme opératoire, et calcule le temps passé pour chaque opération. Rigueur et précision sont des qualités essentielles car le prototype rend compte de la fabrication en série qui suivra. Le produit doit répondre aux exigences du cahier des charges et aux normes du client. La réalisation du prototype définit les paramètres et les caractéristiques techniques du modèle en vue de son industrialisation.

S'exerce généralement en atelier de confection. Suivant le type de machine utilisé, l'activité requiert une position assise ou une station debout prolongée.
Aujourd'hui, on s'oriente vers un développement de la polyvalence des opératrices pour une plus grande flexibilité. Les horaires sont généralement réguliers de jour.
Cependant, le caractère saisonnier de l'activité peut entraîner des dépassement d'horaires.

- Habileté manuelle
- Etre précis et rigoureux
- Etre organisé et autonome
- Etre réfléchi

Peut être salarié dans un atelier de fabrication en série ou d'une grande maison de couture. Les femmes sont surtout spécialisées dans la couture : ce sont les fameuses « petites mains ».

Source : ONISEP