Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier monteur/euse-câbleur/euse



Le monteur-câbleur construit et répare des matériels électriques et électroniques à partir de plans et schémas : systèmes de transmission, appareils médicaux, etc. Puis il procède à leur connexion pour vérifier que l'énergie arrive aux équipements.

Pour réaliser des raccordements électriques ou électroniques afin d'apporter l'énergie à un équipement, le monteur-câbleur construit ou répare des matériels électriques ou électroniques à partir de plans ou de schémas. Ses activités se partagent entre l'atelier (fabrication d'équipements ou de systèmes dont la technologie principale est l'électronique) et le chantier (installation de matériels et des équipements). L'acuité visuelle et l'habileté manuelle sont parmi ses principales qualités.

Tout déplier  

Montage de cartes électroniques
Le monteur-câbleur travaille sur les cartes électroniques, sur les plaquettes où sont fixés des composants actifs et passifs selon l'utilisation visée, reliés entre eux par des lignes conductrices.
Collage et soudage
Après étude du schéma, il réalise d'abord le circuit imprimé ou la grille d'armoire électrique. Puis il implante les composants par collage ou soudage. Il effectue, ou fait réaliser par un technicien, les contrôles de conformité.
Fabrication ou réparation
Lors de la fabrication d'un système électronique, le monteur-câbleur installe les cartes et procède à leur connexion. Il peut ainsi réaliser une très grande variété d'équipements : armoires techniques des immeubles, des usines ou des hôpitaux, équipements de transmission, appareils électroniques médicaux ou de défense, etc. Dans un service de maintenance, le monteur-câbleur répare les cartes d'une machine ou d'un équipement de télécoms : localisation et remplacement des composants défectueux, tests de validation et remise en service.

Entreprises industrielles
Le monteur-câbleur en électronique travaille généralement dans les entreprises industrielles qui conçoivent, fabriquent et installent les équipements électriques et électroniques, dans de très nombreux domaines : gestion technique du bâtiment, éclairage, sécurité, confort thermique, communication, énergie, automatismes, maintenance, etc.
De l'atelier au chantier
Le monteur-câbleur travaille sur les schémas d'implantation ou de câblage réalisés par les bureaux d'études. Il peut également utiliser une gamme de fabrication (liste des opérations à effectuer). Son activité se partage entre l'atelier (construction d'une armoire électrique, fabrication ou réparation de cartes...) et le chantier (installation des matériels).
Surtout des prototypes
La fabrication de cartes en grande série est automatisée pour garantir une qualité constante malgré le volume de production. Le monteur-câbleur électronicien réalise donc surtout les cartes destinées aux prototypes (le premier exemplaire d'un produit) ou à des équipements fabriqués en petite série.

CAP mais préférer un Bac pro

  • Après la 3e , en deux ans, le CAP Préparation et réalisation d'ouvrages électriques peut convenir pour les travaux électriques mais le niveau V ne suffit plus depuis longtemps pour l'électronique.
  • En électricité, le bac pro métiers de l'électricité et de ses environnements connectés est apprécié.
  • En électronique, le bac pro systèmes numériques
  • Dans les deux cas, l'enseignement professionnel abordera les activités suivantes : l'installation, la configuration, l'exploitation et la maintenance.

Compétences techniques
Le monteur-câbleur connaît bien les lois fondamentales de l'électricité, les différents équipements et appareillages électrotechniques, les composants et les systèmes électroniques. Il doit scrupuleusement respecter les règles de sécurité lorsqu'il travaille, notamment sur les courants forts (habilitation électrique nécessaire). Il maîtrise également les activités liées au travail des métaux (découpage, perçage, vissage, soudage) et les techniques de fabrication des composants et des systèmes électroniques.
Rigueur et dextérité
Le quotidien du monteur-câbleur est fait de composants, de câbles et de fils qu'il faut couper, dénuder et raccorder. Pas question de se tromper dans les couleurs. En électronique (mais aussi en électrotechnique), le monteur-câbleur doit également savoir interpréter un plan ou un schéma. Il est rigoureux, logique et organisé. Il doit se conformer aux objectifs de la production. L'habileté manuelle et l'aptitude à la communication font également partie des compétences de base de ce métier.

Industrie en tête
Une grande partie des recrutements se situe dans l'industrie, pour des fonctions de fabrication ou de maintenance : constructeurs de matériels électroniques professionnels (radars, simulateurs de vol, équipements télécoms), grandes entreprises industrielles (automobile, aéronautique).
Recherche et maintenance
Le secteur des services offre également des débouchés intéressants : laboratoires de recherche (réalisation de prototypes), entreprises d'installations électriques et électroniques, sociétés d'installation et de maintenance en télécoms, sociétés de maintenance industrielle, sociétés de sous-traitance des grands groupes électroniques, entreprises privées ou publiques comme EDF (Électricité de France), la SNCF (Société nationale des chemins de fer), la RATP (Régie autonome des transports parisiens) ou Air France.
Évolution de carrière
Après quelques années d'expérience professionnelle, le monteur-câbleur peut évoluer vers des fonctions de technicien installation d'équipements ou de technicien de tests en électronique.
Salaire du débutant
À partir du Smic.

Source : ONISEP