Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier chef/fe de rayon



Maillon essentiel de la grande distribution, le chef de rayon gère et anime, avec l'aide de son équipe, un rayon spécialisé. Son objectif : générer du trafic et faire progresser le chiffre d'affaires.

En hypermarché ou dans une grande enseigne spécialisée, le chef de rayon gère les stocks, l'implantation des produits sur les gondoles (rayonnages métalliques placés en tête d'un rayon ou d'une caisse) ainsi que les opérations de promotion. À la tête d'une équipe, il ne compte pas ses heures pour atteindre ses objectifs de vente, fixés par la direction. Très appréciée des recruteurs, cette expérience constitue un tremplin vers des carrières purement commerciales ou marketing.

Tout déplier  

Mettre en scène le rayon
Textile, boissons, électroménager, pâtisserie... quel qu'il soit, un rayon a besoin, pour attirer le client, d'animations, de renouvellement et surtout d'être approvisionné. C'est le rôle du chef de rayon. Selon l'enseigne, il dispose de plus ou moins de liberté par rapport à la centrale d'achats pour sélectionner les gammes des produits qui s'aligneront dans son rayon. Il réceptionne les marchandises selon un planning précis et décide de leur implantation. Ses choix stratégiques peuvent être guidés par la saison, les tendances du moment, l'action publicitaire d'une marque, etc. Pour favoriser encore plus la vente, il organise des opérations de promotion avec l'aide des commerciaux de ses fournisseurs. Le but final étant de déclencher l'acte d'achat du client.
Gérer les stocks
Dans les coulisses, il surveille les stocks sur son ordinateur afin d'éviter tout surplus ou manque. Pour séduire une clientèle exigeante, il veille à la propreté et à l'attrait des linéaires, ainsi qu'au bon étiquetage des produits. Parallèlement, il recrute, anime et motive les membres de son équipe de vente (en les informant, par exemple, des objectifs fixés par la direction), qu'ils soient simples vendeurs ou employés libre-service (ceux qui assurent la mise en rayon).

Matinal et actif
Le chef de rayon est avant tout un commercial de terrain. Dès l'arrivée des marchandises dans les dépôts, très tôt le matin, il aide son équipe à décharger les palettes. Être chef ne le dispense pas d'assurer la manutention utile au bon achalandage de son rayon. La mise en place des produits en rayon doit intervenir avant l'ouverture des portes. Il faut vérifier que tout est en ordre, aller chercher un produit manquant en stock, etc. C'est une mission qui exige de rester debout plusieurs heures par jour.
Pression permanente
L'animation d'une équipe implique un certain nombre de réunions. Par exemple, pour faire le point sur une opération commerciale ou pour motiver les troupes. Autonome dans la gestion de son rayon, ce commercial doit néanmoins dialoguer avec plusieurs interlocuteurs, à commencer par la direction. C'est elle qui dicte ses objectifs, en fonction aussi des directives fournies par la centrale, et qui peut exiger un redressement du chiffre d'affaires. Le chef de rayon, soumis à une certaine pression, doit alors rendre des comptes.

En fonction du type de produit et de la taille de l'entreprise, le niveau d'accès peut varier entre bac+2 à bac+5.
Niveau bac + 2

  • BTS management des unités commerciales (MUC) ;
  • DUT techniques de commercialisation ;
  • Titre RCNP dans le domaine de la distribution, la vente, le marketing, le management etc...
Niveau bac + 3
  • Licence pro mention commerce et distribution notamment celles du réseau DISTRISUP fruit d'un partenariat entre des enseignes leaders de la distribution (Auchan, Casino, Carrefour, Jardiland etc...) et une vingtaine d'universités.
  • Diplôme d'école de commerce et de gestion 
  • Titre RNCP dans le domaine de la distribution, la vente, le marketing, le management etc
Niveau bac + 4
  • Diplôme d'école de commerce et de gestion spécialisé en distribution, marketing, management etc...
Niveau bac + 5
  • Diplôme national de master  mention marketing, vente ; mention management.
  • Diplôme d'école supérieure de commerce et de gestion spécialisé en distribution, marketing, management etc...

Animateur dans l'âme
Polyvalent et dynamique, passionné par son métier, le chef de rayon doit avoir une personnalité convaincante pour souder son équipe et la motiver dans les périodes difficiles. Ainsi, les qualités d'un bon professionnel se mesurent souvent à l'ambiance qui règne dans son espace de vente.
Imaginatif et dynamique
Mais ce commercial ne peut réussir sans de solides aptitudes à la gestion, une bonne dose de culture marketing et une grande polyvalence, indispensables pour relancer un rayon en panne d'inspiration. Le métier convient donc aux personnes énergiques et résistantes au stress, capables de s'impliquer dans leur travail sans compter leurs heures.
Attentif aux détails
Des étiquettes lisibles, des conserves ou des sachets bien alignés, des luminaires en état de fonctionnement, des sacs écologiques à disposition, des fontaines pour se désaltérer, des marchepieds pour attraper les produits en hauteur... le chef de rayon est vigilant sur tous ces détails qui font de son magasin un lieu accueillant où les clients vont vouloir revenir.

Des emplois à saisir
Avec plus de 1 7500 hypermarchés, 5 400 supermarchés, des grandes surfaces spécialisées en alimentation, en bricolage, en informatique, en sport, en culture... les débouchés ne manquent pas. La grande distribution (rayons alimentation, équipements sportifs, bricolage, mobilier, télé, hi-fi, etc.) apprécie les débutants et constitue un véritable vivier d'emplois pour les jeunes diplômés.
Promotion interne
La progression d'un chef de rayon est à la fois verticale et horizontale. Ainsi, après avoir assuré la responsabilité d'un rayon, il peut en prendre plusieurs sous sa houlette. Il est alors chef de département ou chef de secteur. Mais une promotion peut aussi le conduire à prendre en charge toujours un seul rayon, mais doté d'un chiffre d'affaires beaucoup plus important. Enfin, avec quelques années d'expérience, la direction d'un magasin peut lui être confiée. Par ailleurs, la mobilité géographique en France comme à l'étranger est un atout : de nombreuses enseignes sont également présentes à l'étranger.
Salaire du débutant
De 2400 à 3300 euros brut par mois, hors primes, intéressement et 13e mois.

Source : ONISEP