Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier assistant/e commercial/e



Traitement des commandes, facturation, tenue du fichier clients, surveillance des stocks... l'assistant commercial assure tout le suivi des ventes. Premier contact du client avec l'entreprise, il se voit confier de plus en plus de responsabilités.

L'assistant commercial joue un rôle essentiel dans l'entreprise : il assure des missions de secrétariat et de suivi des ventes. Depuis quelques années, ses tâches, auparavant purement administratives, ont évolué au profit d'un plus haut niveau de responsabilités et d'autonomie. On peut tenter sa chance avec un bac pro gestion-administration mais la tendance est à une élévation de niveau : les bac + 2 maîtrisant les derniers outils bureautiques, pratiquant une ou plusieurs langues étrangères et ayant un vrai sens du service sont les plus recherchés.

Tout déplier  

Des tâches de secrétariat
L'assistant commercial assure le suivi des clients et de leur dossier. Ses tâches rejoignent celles du secrétariat : il rédige et envoie les devis, réceptionne et traite les factures, transmet des informations sur les coûts et les délais (par téléphone, courrier ou courriel), met à jour la base de données clients, actualise les tableaux de statistiques de ventes, etc.
(Re)présenter l'entreprise
En contact permanent avec l'extérieur, l'assistant commercial joue un rôle d'intermédiaire entre son entreprise et le client. Il répond à l'ensemble des demandes qui parviennent au service et doit être capable de présenter à un client l'activité de la société et les services dont celui-ci peut bénéficier. En un mot, il sait " vendre " son entreprise.
Des missions qui évoluent
Selon l'entreprise dans laquelle il travaille, ses missions peuvent évoluer. On peut lui demander de participer activement aux dossiers en assurant la gestion du temps d'un ou plusieurs responsables hiérarchiques (prise de rendez-vous, organisation des déplacements et des opérations sur le terrain, préparation des réunions, etc.), en mettant à jour les dossiers avant les visites aux clients, voire en préparant et en défendant les offres commerciales auprès de ces derniers.

Un métier de contacts
Bien que ce métier s'exerce principalement dans un bureau, avec des horaires de travail relativement réguliers, les échanges relationnels sont au coeur de l'activité et extrêmement diversifiés. Commerciaux, direction, clients, chefs d'entreprise... l'assistant commercial est là pour faciliter la communication entre ces différents interlocuteurs.
Devant un ordinateur
L'assistant commercial travaille quotidiennement sur son ordinateur. Il utilise divers logiciels de messagerie, traitement de texte, tableur, ou encore des logiciels de gestion commerciale pour gérer des bases de données et réaliser des tableaux de bord (statistiques commerciales).
Plus ou moins d'autonomie
Bien que la part des tâches purement administratives ait tendance à régresser au profit d'un plus haut niveau de responsabilités, le degré d'autonomie de l'assistant commercial varie cependant d'une entreprise à l'autre. Certains managers le considèrent comme un véritable bras droit, le convient aux réunions et lui proposent même parfois d'aller sur le terrain, mais ce n'est pas le cas de tous.

On peut encore tenter sa chance avec le bac pro gestion-administration mais la tendance est à une élévation du niveau de formation : un bac + 2 d'assistant ou un bac + 2 commerciale est désormais exigé dans la plupart des cas.

Les licences de LEA (langues étrangères appliquées) ou sciences économiques, complétées par une rapide formation en secrétariat, sont appréciées. Le diplôme bac + 3 d'une école de commerce permet d'évoluer vers un poste purement commercial.
Niveau bac

  • bac pro gestion-administration
Niveau bac + 2
  • BTS Assistant de gestion de PME-PMI
  • BTS Assistant de manager
  • BTS Management des unités commerciales
  • DUT Gestion administrative et commerciale  des organisations
  • DUT Techniques de commercialisation

Les techniques bureautiques et commerciales
Maîtriser les outils de bureautique et de communication, l'orthographe et la grammaire, ou encore faire preuve d'une aisance et de compétences rédactionnelles sont des qualités essentielles de l'assistant commercial. Mais les compétences en secrétariat ne suffisent plus. De vraies connaissances en techniques commerciales sont nécessaires pour prendre des responsabilités.
Le sens du relationnel
L'assistant commercial travaille en permanence au contact de différents interlocuteurs. Face à son équipe ou à des clients, il doit savoir être à l'écoute, synthétiser et transmettre une information, s'exprimer clairement, être diplomate, argumenter, négocier, gérer les conflits et les litiges. Le goût du contact et le sens du service sont donc primordiaux.
L'atout des langues
Dans les entreprises amenées à traiter avec des clients étrangers, la maîtrise d'une langue étrangère, l'anglais le plus souvent, se révèle indispensable. La pratique d'au moins 2 langues étrangères est même exigée pour le métier d'assistant commercial export.

Des débouchés
Dans tous les secteurs d'activité (biens d'équipement, services, industrie, etc.), l'assistant commercial joue un rôle essentiel dans l'entreprise. Le nombre d'offres d'emploi est donc important. Les grandes entreprises et les PME recrutent généralement sur ce poste pour délester les commerciaux d'un certain nombre de tâches administratives et leur permettre de se concentrer sur leurs activités de terrain.
Un niveau de formation de plus en plus élevé
Le niveau de qualification requis pour accéder au métier d'assistant commercial a beaucoup évolué. Désormais, les recruteurs recherchent des titulaires d'un diplôme bac + 2 au minimum, complété par une formation accélérée ou par une expérience dans le domaine commercial.
Une fonction tremplin
Le métier est accessible aux débutants. Il représente même un tremplin idéal pour prendre des responsabilités, au sein d'un service administration des ventes par exemple. Après quelques années d'expérience, l'assistant commercial peut évoluer vers un poste de responsable (de la gestion commerciale, marketing, logistique...).
Salaire du débutant
À partir de 1500 euros brut par mois.

Source : ONISEP