Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier carreleur/euse-mosaïste



C'est l'artiste des sols et des murs. Le carreleur-mosaïste intervient une fois le gros oeuvre terminé, sur les façades, dans les salles de bains, les cuisines et les piscines. Créatif, il sait s'adapter au style de vie et au goût de ses clients.

Qu'il intervienne sur une façade ou un dallage, le carreleur-mosaïste habille murs et sols avec des carreaux de différents matériaux. De plus en plus, cet artiste de la mosaïque est amené à développer sa créativité dans des ouvrages de décoration. Sur les petits comme sur les gros chantiers, le travail ne manque pas : le carreleur-mosaïste n'a aucun mal à décrocher un emploi.

Tout déplier  

Préparer les surfaces
Qu'il s'agisse d'un sol de cuisine ou d'un mur extérieur, le carreleur effectue d'abord un relevé très précis du lieu de l'ouvrage. Puis il prépare le support des carreaux et réalise une chape de ciment. Il trace ensuite les repères qui permettront le bon alignement des carreaux.
Poser les carreaux
Les carreaux sont posés en harmonisant les formes et les couleurs. Ils sont fixés au sol ou au mur à l'aide d'un mortier ou de colles chimiques, ce qui donne une fixation très solide qui peut être renforcée, avant séchage, à la batte ou au maillet. Pour les joints, le carreleur s'arme d'une spatule et de ciment éventuellement teinté. Il ne lui reste alors qu'à nettoyer ou poncer le carrelage pour obtenir un résultat impeccable.
Décorer et rénover
Céramique, porcelaine, grès, ardoise, marbre, faïence, pierre naturelle, pâte de verre ou même plastique : pour habiller les sols et les murs, le carreleur-mosaïste a un large choix de matériaux plus ou moins lourds, plus ou moins fragiles et cassants.

De plus en plus, cet artiste de la mosaïque est amené à développer sa créativité dans des ouvrages de décoration. Il peut aussi intervenir sur des chantiers de rénovation et d'entretien.

En lien avec les autres métiers de la finition
Le carreleur réalise son ouvrage d'après les consignes qui lui sont transmises par le chef d'équipe, sous forme de dessins ou d'instructions verbales. Il exerce souvent seul, mais il coordonne son activité avec celle des autres ouvriers du chantier : peintres, chauffagistes, électriciens... Chacun intervient à tour de rôle sur le site, et selon un ordre bien précis pour ne pas endommager le travail de ses prédécesseurs.
À genoux, sur une échelle, dans la poussière...
À genoux pour poser les carreaux sur le sol, il grimpe sur un échafaudage ou une échelle pour revêtir les murs. S'il lui arrive de travailler en extérieur sur des façades, des fresques, des décors urbains ou des dallages de jardin, le carreleur-mosaïste oeuvre le plus souvent à l'intérieur des bâtiments, dans les cuisines et les salles de bains. Une bonne condition physique est nécessaire. Il doit se protéger de l'inhalation de poussières ou de certains produits nocifs tels que les solvants des colles.
Des chantiers parfois éloignés
Les horaires de travail sont réguliers, même si les impératifs de délai obligent à être flexible. L'ouvrier suit le chantier et peut être amené à effectuer des déplacements loin de son domicile.

Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle) constitue le diplôme de base exigé par les entrepreneurs. Le bac pro et le BP (brevet professionnel) garantissent une meilleure évolution professionnelle.

S'adapter aux évolutions techniques, aux exigences de sécurité, d'environnement et d'économie d'énergie constitue un impératif pour les entreprises du BTP, qui favorisent la formation continue.

Suivre un stage ou préparer un nouveau diplôme permet également de s'orienter vers d'autres métiers du bâtiment, tels que plombier, peintre, coffreur-boiseur, plâtrier. Avec un bac + 2 on devient conducteur de travaux ou chef de chantier.

    Après la 3e
  • CAP carreleur-mosaïste
    Niveau bac
  • Bac pro aménagement et finition du bâtiment
  • BP carrelage-mosaïque

Technicité et précision
Ce métier exige la technicité du maçon pour réaliser des chapes de ciment ou un mortier de pose. Une bonne connaissance des matériaux et des procédés (enduit, découpe, joints...) est indispensable. Le carreleur doit posséder le goût du calcul, de la précision et du dessin.
Sens esthétique et habileté
Le carreleur est aussi un peu artiste : il doit faire preuve de créativité et avoir un sens esthétique certain pour agencer les carreaux avec goût. Il doit aussi être rigoureux et patient, savoir travailler avec soin, habileté et propreté dans des positions souvent inconfortables.
Bon contact et conseils avisés
Par sa connaissance de toute la gamme des possibilités (produits, matières, couleurs, tendances ou caractéristiques régionales), le carreleur-mosaïste peut conseiller ses clients et les aider à choisir les motifs décoratifs et les matériaux selon l'usage de la pièce et leur style de vie. Les contraintes réglementaires, notamment acoustiques, amènent le carreleur-mosaïste à concevoir et proposer des solutions adaptées à chaque situation. Des qualités relationnelles et commerciales représentent alors un réel atout.

Artisanat ou grands groupes du BTP
Le métier s'exerce au sein de petites entreprises artisanales travaillant sur des chantiers de particuliers (maisons, piscines...) ou pour le compte de grands groupes du BTP, responsables de travaux d'envergure (immeuble, hôtel, hôpital, métro...).
Des débouchés assurés, pour les hommes comme pour les femmes
Sur les petits comme sur les gros chantiers, le travail ne manque pas, et le carreleur-mosaïste n'a aucun mal à décrocher un emploi. Les débouchés sont importants, particulièrement dans les entreprises de plomberie, de peinture, de carrelage, de décoration et d'aménagement intérieur. Le contexte est favorable à l'entrée des femmes : elles sont de plus en plus nombreuses à apprécier ce métier.
Des possibilités d'évolution
Après quelques années d'expérience, il est possible de devenir chef carreleur ou conducteur de travaux, voire de s'installer à son compte avec des bases en comptabilité et en gestion.
Salaire du débutant
A partir du Smic

Source : ONISEP