Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier dessinateur/trice-projeteur/euse




Le dessinateur-projeteur concrétise sur écran le projet né dans la tête d'un architecte, via des plans et schémas tout en y intégrant les calculs effectués par les ingénieurs d'études.


Le dessinateur-projeteur réalise l'ensemble des travaux de dessin dans un bureau d'études et effectue le métré des ouvrages à réaliser, à partir des plans ou des calculs d'un architecte ou d'un ingénieur. À partir de ces documents, il dessine les plans d'exécution des bâtiments et autres réalisations qu'il réajuste au fur et mesure. Les attributions du dessinateur-projeteur sont plus larges, puisqu'il participe à la réalisation des calculs et au choix des matériaux. Il doit aussi savoir travailler en groupe et montrer un esprit d'équipe. Patience, précision et rigueur sont des qualités recherchées par les employeurs. Même si des talents de dessinateur sont bienvenus, l'essentiel du travail passe aujourd'hui par des logiciels de dessin.

Tout déplier  

Matérialiser les idées
Le dessinateur-projeteur donne forme aux idées des architectes en tenant compte des études techniques et du budget, ce qui donne lieu à un cahier des charges. Il établit les plans et schémas de l'ouvrage à réaliser et s'efforce de traduire le plus fidèlement possible l'idée initiale en tenant compte de toutes les contraintes techniques et du devis. Il est responsable d'un projet et se consacre en général aux plans d'ensemble, déléguant les croquis plus détaillés à des dessinateurs.
Transcrire la vision des ingénieurs
Les plans réalisés ne sont pas fixes car la réalité du chantier impose d'inévitables corrections par rapport aux plans théoriques de l'architecte. Tout au long de la vie du chantier, le dessinateur se posera donc comme le médiateur qui transcrit la vision des ingénieurs. Selon sa formation et son expérience, ce professionnel peut avoir, dans les bureaux d'études, des fonctions différentes, comme coordonner une équipe, par exemple.
Utiliser des outils informatiques
Le dessinateur-projeteur travaille au sein d'une équipe multidisciplinaire sous la responsabilité du chef de bureau d'études, la plupart du temps dans un bureau. Au quotidien, l'ordinateur a depuis longtemps remplacé table à dessin, règles, compas... La connaissance des logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur) et de DAO (dessin assisté par ordinateur) est devenue indispensable. " Autocad " figure parmi les plus connus.

Des projets de toutes tailles
Le dessinateur-projeteur peut travailler sur de petits projets ou des projets d'envergure, en France ou à l'étranger, dans le domaine du génie électrique ou climatique, dans les secteurs des réseaux et infrastructures, de l'industrie ou du tertiaire. Chaque projet est déterminé par un environnement de travail dont il faut connaître et respecter la réglementation en vigueur.
Un travail d'équipe
Les dessinateurs-projeteurs travaillent en majorité au sein de bureaux d'études où ils mettent au point des plans d'ensemble en collaboration avec des ingénieurs. En général, ils animent et supervisent un groupe de dessinateurs chargés de réaliser les dessins définitifs ou de les reproduire selon les indications qui leurs sont données. Ils sont également chargés de vérifier des calculs et d'élaborer des schémas détaillés.
Secteurs privé et public
Dans le privé, les dessinateurs-projeteurs exercent au sein d'une entreprise du bâtiment, d'un cabinet d'architectes ou d'un bureau d'études spécialisées. Dans le secteur public, ils sont surtout employés par les municipalités ou les offices HLM. Ils travaillent généralement dans un bureau avec des horaires de travail réguliers.

Un bac+2 pour pouvoir évoluer
On peut par exemple préparer un BTS (brevet de technicien supérieur) bâtiment ou un BTS travaux publics après un bac STI2D (développement durable). Ou encore le BTS architectures en métal : conception et réalisation.

Très apprécié des recruteurs, le BTS métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique est, pour sa part, davantage destiné aux bacheliers S (ces derniers représentent environ 60% des inscrits). Idem pour les IUT (instituts universitaires de technologie) en génie civil qui, vu l'importance accordée aux enseignements généraux, donnent une très large préférence aux bacheliers S (plus de 70% des places). On note des licences pro mention métiers du BTP ou métiers de l'industrie.

Rigueur, précision et travail d'équipe
Le dessinateur-projeteur s'efforce de traduire le plus fidèlement possible les idées des autres (architectes et ingénieurs). Précision, méthode et rigueur sont donc ses maîtres-mots. Il possède également le sens des responsabilités, apprécie le travail en équipe et possède un sens développé du relationnel.
Connaissances techniques et sens de l'esthétisme
Il a des connaissances en génie civil, en électricité et en électronique. En effet, il connaît parfaitement les techniques et matériaux utilisés dans la construction (maçonnerie, béton armé, bois, métal...). À l'aise avec l'informatique, il maîtrise les logiciels de CAO et DAO (conception et dessin assistés par ordinateur). D'autre part, Il a une bonne représentation de l'espace et se préoccupe de l'intégration des réalisations sous un angle esthétique.
Connaissances juridiques et économiques
Pour mener à bien son travail, il doit parfaitement connaître les normes et les réglementations en vigueur. De plus, des connaissances économiques peuvent s'avérer bénéfiques car on lui demande parfois de participer aux études de prix et à l'établissement des devis.

Des évolutions de carrière
L'entrée dans le métier se fait au poste de dessinateur. Après plusieurs années d'exercice, le dessinateur accède souvent à la fonction de projeteur, ou de dessinateur-projeteur. Puis à celle d'assistant chef de projet, un poste davantage centré sur l'organisation. Enfin, certains dessinateurs-projeteurs accèdent au poste de chef de projet ou de responsable de bureau d'études.
Des lieux de travail variés
Le dessinateur-projeteur peut être amené à travailler dans tous les secteurs en fonction de sa formation (architecture, construction automobile, aéronautique ou navale, armement, plasturgie...). Dans les travaux publics, il se voit confier un projet selon la spécificité de l'entreprise (canalisations, électricité, infrastructures...). Il peut également trouver des débouchés dans le secteur public (collectivités territoriales, offices HLM...)
Salaire du débutant
1660 euros brut par mois.

Source : ONISEP