Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier assistant/e en ressources humaines



Fonction de début par excellence, le métier d'assistant(e) permet d'aborder tous les aspects des ressources humaines. De quoi se forger une expérience pour évoluer vers le recrutement, la formation ou un poste de responsable.

Porte d'entrée dans les ressources humaines, le métier d'assistant recouvre des réalités différentes selon la taille de l'entreprise. Recrutement, suivi du plan de formation ou gestion administrative des salariés... le jeune diplômé n'occupe généralement qu'une de ces missions sous la responsabilité d'un supérieur hiérarchique. Une fonction plus polyvalente dans les PME, par ailleurs moins élitistes en matière de formation. De la licence pro au master, un diplôme ad hoc est un atout.

  • Niveau d'étude : Niveau licence
  • Synonyme(s) : adjoint/e ressources humaines - assistant/e gestion du personnel - gestionnaire RH
  • Centres d'intérêt :

Tout déplier  

Brasser du papier
Le travail administratif ne lui fait pas peur. Remplir les bordereaux de charges sociales, suivre les dossiers de maladie et de prévoyance, les absences et les départs de salariés... En une journée, l'assistant RH manie une quantité impressionnante de documents. 
Une fonction à géométrie variable
Mais c'est aussi une fonction très polyvalente et variable d'une entreprise à l'autre. Ainsi, l'assistant RH peut rédiger les contrats de travail, se charger de la rédaction juridique de certains accords tels que la participation et l'intéressement des salariés. Il peut encore établir le bilan social, préparer les réunions avec les partenaires sociaux, organiser les élections des délégués du personnel...
Plus de responsabilités en PME
Dans une entreprise de taille moyenne, où ses responsabilités sont plus importantes, l'assistant RH accompagne les salariés tout au long de leur vie dans l'entreprise. Dans une grande entreprise, au contraire, son rôle se limitera à gérer une partie des effectifs ou à assister son supérieur dans le domaine de la formation ou du recrutement.

Surtout les grandes entreprises
L'assistant travaille essentiellement dans les grandes et moyennes entreprises. Quant aux PME, elles commencent à s'ouvrir à la fonction ressources humaines. Une seule personne peut même assumer les fonctions de responsable en ressources humaines sans en avoir le titre. Une opportunité pour des assistants de compléter leur CV.
D'un bureau à l'autre
L'assistant RH passe beaucoup de temps au téléphone avec de nombreux organismes extérieurs. Toutefois, en relation avec tout le personnel, il ne peut se contenter de rester à son bureau. Il est au contraire très mobile.
Tous les secteurs d'activité
Les assistants RH sont présents dans tous les secteurs d'activité : dans l'industrie, la banque, le commerce... mais surtout dans les entreprises de services telles que les sociétés d'intérim et les cabinets de recrutement.

À la croisée des formations
De nombreuses filières mènent au métier d'assistant RH touchant à la fois au droit social, à la gestion et à l'économie, à la psychologie... Dans les PME, une licence professionnelle en ressources humaines suffit. Toutefois, de plus en plus, on exige un diplôme de niveau bac + 5 en ressources humaines dans la mesure où la fonction est perçue comme un tremplin vers des responsabilités plus importantes. Actuellement, les profils généralistes ont la cote.

    Ces formations sont accessibles après :
  • Une licence en droit ou en psychologie, ou encore après un IEP (sciences politiques). Citons par exemple le master du CIFFOP de Paris 2 ou celui de Lille 1. Mais attention : ces diplômes, très sélectifs, recherchent des candidats motivés, capables de mener une amorce de réflexion sur des problèmes de ressources humaines. Le fait d'avoir auparavant effectué un stage en entreprise est incontournable, à condition d'y avoir abordé certains aspects de la fonction.
  • Un diplôme d'école de commerce. Certaines comme Audencia à Nantes proposent des spécialisations en ressources humaines en 3e année. Un profil recherché, surtout si la formation commerciale fait suite à une licence en droit.

Discrétion de rigueur
L'assistant a un rôle de médiation entre les chefs de service et le personnel. Aussi doit-il avoir le sens du contact et de la négociation, savoir écouter ses interlocuteurs. Il lui faut par ailleurs une discrétion sans faille, garder pour lui des informations ultrasensibles, sur les rémunérations par exemple.
Connaître le métier de l'entreprise
Des compétences en droit social, voire en comptabilité sont exigées. La maîtrise des logiciels de gestion de ressources humaines devient incontournable. Enfin, une connaissance du métier de l'entreprise, grâce à un stage par exemple, peut être demandée. Enfin, dans un groupe de taille internationale, la capacité de communiquer en anglais est indispensable.

Surtout de jeunes diplômés
Sur fond de restructurations économiques et de vieillissement de la population, la fonction ressources humaines a plutôt tendance à se revaloriser, à la fois pour la gestion des plans sociaux, du recrutement et des carrières. Porte d'entrée dans la fonction, le poste d'assistant représente un marché non négligeable pour les jeunes diplômés. Des postes sont à pourvoir aussi dans le secteur privé que public.
Le stage : un sésame
Avec la reprise économique, les jeunes diplômés ont l'espoir d'être recrutés, pour peu qu'ils aient effectué un stage significatif dans le cadre de leur formation. Une étude de l'APEC montre que les diplômés en ressources humaines sont 74 % à occuper un premier poste dans le droit fil de leur formation, les autres se partageant entre le marketing-commercial, la gestion administrative et les activités tertiaires.
Grimper les échelons
Après quelques années, un assistant peut espérer évoluer dans la hiérarchie, en se spécialisant dans la formation, la gestion des compétences ou le recrutement. Il peut aussi s'orienter vers un poste de responsable de site ou de PME.
Salaire du débutant

Source : ONISEP