Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

inspecteur/trice (des douanes, des impôts, du Trésor public, du travail)

Fiche métier inspecteur/trice (des douanes, des impôts, du Trésor public, du travail)



L'inspecteur employé par les Douanes, la DGFiP (Direction générale des finances publiques) ou l'Inspection du travail est un cadre de la fonction publique de catégorie A. Expert en fiscalité et en droit, il possède aussi des qualités humaines.

L'inspecteur des douanes, des finances publiques ou du Travail est un cadre de la fonction publique. Expert en fiscalité, droit, comptabilité... il supervise le service des contrôleurs. En fonction du lieu où il exerce, il peut être amené à vérifier et gérer des dossiers, à conseiller des entreprises ou des particuliers, à se déplacer sur le terrain... La compétition est rude : quelques dizaines de postes ouverts par an pour des centaines de candidats.

Tout déplier  

Douanes : des rôles variés
L'inspecteur des douanes et droits directs exerce des fonctions variées dans le domaine fiscal, économique ou dans la protection de l'espace national et européen. Au sein de l'administration générale par exemple, il instruit des dossiers et représente les douanes en justice. Au service des opérations commerciales, il vérifie la régularité des échanges réalisés. Affecté à la surveillance, il est chargé d'enquêtes judiciaires...
Finances publiques : un expert fiscal et financier
L'inspecteur des finances publiques regroupe désormais les attributions des inspecteurs des impôts et du Trésor public. Il est responsable du recouvrement des impôts auprès des particuliers, met en application tout ce qui relève des contrôles fiscaux et des dossiers contentieux. Il assure aussi un contrôle de la comptabilité et des dépenses et recettes de l'État, des organismes publics et des collectivités territoriales. Il peut encore, selon les cas, effectuer des opérations de trésorerie ou exercer des fonctions d'huissier.
Travail : appliquer le droit
L'inspecteur du travail, quant à lui, contrôle l'application du droit du travail au sein des entreprises en matière de santé, de sécurité, d'hygiène, de conditions de travail et de droits des salariés (congés payés, liberté d'expression dans l'entreprise...).

Tous fonctionnaires
Les inspecteurs des douanes, des finances publiques ou du Travail sont tous des fonctionnaires (catégorie A) employés par un ministère. Les inspecteurs des douanes et des finances publiques dépendent du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. Les inspecteurs du Travail sont employés dans une direction (régionale ou départementale) du ministère du Travail et de l'Emploi.
Dans un bureau ou sur le terrain
Les inspecteurs peuvent exercer sur plusieurs lieux de travail : au centre des impôts, au service de conservation des hypothèques, à la brigade fiscale, à la trésorerie, dans un ministère ou une section de contrôle du travail, au bureau des douanes... Ou évoluer sur le terrain : chez les particuliers ou dans les entreprises, en zone frontalière, dans une aérogare, un port, une gare ferroviaire, un centre de fret... En général, leurs horaires sont fixes mais ils peuvent être amenés à en changer en fonction des dossiers traités et des délais impartis. Encadrant des équipes de contrôleurs, les inspecteurs sont des managers qui savent travailler en équipe.

L'accès aux postes d'inspecteur peut se faire selon plusieurs modalités : sur concours externe, concours interne ou grâce à la promotion interne.

Les concours externes s'adressent aux titulaires d'un bac + 3 (en droit, économie, gestion, commerce, sciences, informatique, sciences humaines...) au minimum. Dans les faits, les candidats sont souvent titulaires d'un bac + 5 (master ; diplôme d'institut d'études politiques, d'école de commerce et de gestion...). En fonction des concours préparés, des titres supplémentaires peuvent être requis. C'est le cas, par exemple, pour la spécialité aéronautique du concours d'inspecteur des douanes où le candidat doit, en plus, posséder une licence de pilote d'avion ou d'hélicoptère + 1 500 heures de vol.

Après réussite au concours, les candidats reçus deviennent stagiaires. Ils perçoivent leur premier traitement et entament une formation pour acquérir les techniques propres au métier. Ils sont ensuite titularisés à l'issue de leur période de stage.

    Niveau bac + 3
  • Licence droit, AES, économie, gestion, sciences humaines, informatique...
  • Diplôme d'école de commerce et de gestion
    Niveau bac + 5
  • Master
  • Diplôme d'école de commerce et de gestion
  • Diplôme d'IEP

Chevronnés en fiscalité et droit
Globalement, tous les inspecteurs doivent avoir un goût prononcé pour les chiffres, et avoir des compétences en droit (droit fiscal ou droit international des affaires) et en fiscalité. Ils doivent également se montrer rigoureux, organisés, discrets et habiles négociateurs en cas de conflit. Sans oublier l'honnêteté et l'impartialité... tout en sachant faire preuve d'autorité, de sang-froid.
Sens des relations humaines
Enfin, tous les inspecteurs doivent avoir le sens des investigations, des contacts humains, du dialogue et de l'écoute ainsi qu'une grande expérience de la vie des entreprises. D'autres connaissances, spécifiques, peuvent se révéler utiles, comme, par exemple, des connaissances scientifiques pour l'inspecteur des finances qui travaille dans un service du cadastre et qui doit savoir actualiser les plans liés à la propriété foncière.

Des postes convoités
Les inspecteurs des douanes, des finances publiques ou du Travail sont des fonctionnaires recrutés sur concours accessible avec un bac + 3. Ces postes sont très demandés mais... peu nombreux (entre 40 et 70 ouverts chaque année).
Une vraie évolution de carrière
D'une façon générale, les inspecteurs des douanes, des finances publiques ou du Travail ont de réelles perspectives de carrière. Souvent, ils évoluent vers des postes d'encadrement supérieur, avec des affaires ou des dossiers plus importants en charge. Par exemple, l'inspecteur des impôts peut accéder au grade d'inspecteur divisionnaire, puis à celui d'inspecteur principal. L'inspecteur du Travail, au grade de directeur adjoint ou de directeur du travail. Le passage d'un ministère à l'autre est aussi facilité à ce niveau hiérarchique.
Salaire du débutant
1615 euros brut par mois (pour les inspecteurs douanes et des finances publiques + primes mensuelles en fonction de la spécialisation).

Source : ONISEP