Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier agent/e de sécurité



À l'entrée de bâtiments ou d'espaces publics, lors de rondes de nuit ou de vérifications, l'agent de sécurité assure la protection des biens et des personnes, et fait appliquer le règlement du site dont il assure la surveillance.

Le travail de l'agent de sécurité ne se situe pas sur le plan de la loi, mais sur celui de la règle. Il est chargé de faire strictement appliquer le règlement du site qu'il surveille (supermarché, parking, musée...). S'il constate des infractions, son rôle est de les signaler, de les consigner dans un registre en expliquant leurs modalités et, le cas échéant, de faire appel aux forces de l'ordre.

Tout déplier  

Sécuriser biens et personnes
L'agent de sécurité assure des missions de prévention, de surveillance et de protection des biens et des personnes, en respectant la législation et la réglementation en vigueur. Il peut être posté à l'entrée d'un site par exemple, ou effectuer des rondes, seul, avec un chien, ou en équipe.
Protéger et assister
L'accueil et le contrôle de l'accès, la surveillance générale et la sécurité technique des sites font également partie de ses attributions. Il détecte les anomalies et les intrusions, gère les incidents. Il procède aussi aux actions de sauvegarde adaptées : mise en sécurité, diagnostic, premiers gestes de secours (si besoin)...
Intervenir et informer
Dans certains cas, l'agent de sécurité intervient à la demande du personnel autorisé ou sur déclenchement d'une alarme. Lorsque l'intervention requise dépasse ses prérogatives, il avertit les services compétents (pompiers, police, etc.). Après toute intervention, il informe sa hiérarchie et, le cas échéant, les services publics de sécurité (police ou gendarmerie). Dans tous les cas, il doit laisser une trace écrite de ses interventions, des allées et venues relevées, etc. S'il travaille par roulements, il informe ses collègues du déroulement de sa journée au moment de la relève.

Partout où la sécurité l'exige
L'agent de sécurité exerce ses fonctions au sein d'entreprises ou d'organismes privés ou publics : centres commerciaux, équipements sportifs, équipements sociaux, culturels et touristiques, parcs de loisirs, jardins et espaces ouverts au public, gares routières, ferroviaires, aéroportuaires, maritimes... Il porte un uniforme pour être identifié plus facilement et doit être en possession d'une carte professionnelle préfectorale.
Sous l'autorité d'un responsable
L'agent de sécurité, employé par une entreprise prestataire de services de prévention et de sécurité, est généralement placé sous l'autorité d'un responsable hiérarchique (responsable d'exploitation, chef de secteur, adjoint d'exploitation, chef d'équipe, chef de poste, chef de site...).
Avec des moyens appropriés
Pour prévenir les intrusions, le vandalisme ou l'incendie sur tout type de site (parkings, entrepôts, chapiteaux, magasins, immeubles de bureaux...), il adapte son moyen d'intervention. À pied, en voiture, assis derrière un moniteur vidéo de télésurveillance, ou encore accompagné d'un chien... il inspecte les zones déterminées. Il peut aussi, selon le cas, effectuer des rondes de surveillance ou la vérification d'équipements techniques, à horaires variables ou non, de jour comme de nuit.

Différents niveaux d'études sont possibles pour exercer ce métier. Les CAP, MC ou BP représentent les diplômes de base. Avec un bac + 3 ou un bac + 5, on occupe directement un poste d'encadrement. Viennent s'ajouter des qualifications professionnelles (agent de sécurité incendie certifié, opérateur certifié en télésécurité, conducteur de chien de défense certifié...) reconnues par la convention collective nationale.

Enfin, des formations spécifiques (sauveteur secouriste du travail, formation aux premiers secours...) peuvent faciliter le recrutement.

À noter : il faut être majeur, avoir un casier judiciaire vierge et être en possession d'une carte professionnelle. Elle est délivrée par le préfet et valable 5 ans.
Niveau CAP

  • CAP agent de sécurité
  • MC sûreté des espaces ouverts au public
Niveau bac
  • Bac pro Métiers de la sécurité
  • Brevet professionnel (BP) agent technique de prévention et de sécurité
Niveau bac + 2
  • DUT hygiène, sécurité, environnement
Niveau bac + 3
  • Licence pro sécurité des biens et des personnes

Résistance et sang-froid
Sens de l'observation, constance et bonne condition physique sont les qualités exigées dans ce métier. Afin de pouvoir utiliser le plus efficacement possible les moyens d'assistance et de secours, l'agent de sécurité doit savoir garder son sang-froid et réagir rapidement, en particulier en cas d'incendie, d'alarme ou d'alerte. Il doit connaître les techniques de prévention et de lutte contre les sinistres (incendie, inondation, incidents techniques...) et être capable d'administrer les premiers secours.
Respect des règles
L'agent de sécurité doit toujours avoir à l'esprit de respecter les règles de la profession et des conventions collectives, tout en conjuguant les impératifs de la sécurité. Une certaine aisance dans le contact avec le public et les services de secours est également nécessaire.
Expression correcte exigée
En parallèle, de réelles compétences en communication (orale et écrite) sont indispensables pour rendre clairement compte des incidents aux services de police ou à la hiérarchie. L'agent de sécurité doit être capable de rédiger un compte rendu ou un procès-verbal, de noter les allées et venues, l'heure d'arrivée des secours, etc. Ces documents seront cruciaux en cas d'enquête, par exemple.

Dans de multiples sociétés
La généralisation du plan Vigipirate et la lutte contre le terrorisme ont créé des débouchés dans les sociétés de services en gardiennage et surveillance. Le secteur compte près de 3 600 entreprises, comptant de 1 à plusieurs milliers de salariés. Mais la majorité compte moins de 20 salariés. L'agent de sécurité peut également être recruté directement par une entreprise ou un établissement public.
Des embauches à la hausse
Le secteur de la sécurité privée embauche régulièrement... avec seulement 15 % de femmes. Une formation de sauveteur secouriste du travail ou de premiers secours peut faciliter l'embauche. Être majeur et posséder un casier judiciaire vierge sont par ailleurs indispensables.
Carrière évolutive
Les possibilités d'évolution d'un agent sont réelles. Il peut se spécialiser comme opérateur en télésurveillance, agent cynophile (accompagné d'un chien), rondier intervenant, agent de prévention des vols, agent de sécurité incendie, de transport de fonds... Chacune de ces spécialisations répond aux principales qualifications professionnelles reconnues par la Convention collective nationale et requiert une formation complémentaire spécifique.
Salaire du débutant
À partir du Smic.

Source : Convention collective nationale des entreprises de prévention et de sécurité. Date : ???

Source : ONISEP