Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier agent/e artistique



Comédien, chanteur, mannequin, écrivain... Tous ces artistes se reposent sur une seule et même personne : leur agent. Intermédiaire digne de confiance, il ou elle prend en charge leur carrière de A à Z. Avec un objectif : la faire décoller !

Dénicher de nouveaux talents, proposer des contrats à ses clients, défendre leurs intérêts professionnels et assurer leur promotion : telles sont les missions de l'agent artistique. Chargé de représenter un comédien, un chanteur, un mannequin ou encore un écrivain, il booste sa carrière grâce au réseau qu'il s'est constitué, à sa sensibilité artistique et à sa connaissance du milieu.

Tout déplier  

Repérer et accompagner
L'agent artistique étudie les books, CV, maquettes, manuscrits d'artistes débutants ou inconnus. Il écume les salles de spectacle et de concerts pour repérer de nouveaux talents et leur proposer ses services. Il devient alors un intermédiaire, voire un confident, qui accompagne les artistes tout au long de leur carrière. Tous profitent de ses conseils avisés dans l'espoir de devenir célèbres.
Représenter et promouvoir
Au courant du moindre projet en gestation, il connaît par coeur les dates des castings et tente d'y trouver une place pour son client. Il décroche des contrats qu'il négocie en fonction du nombre de jours, de la notoriété de l'artiste et de l'importance du projet. Il démarche les maisons de disques, les agences de mannequinat, les sociétés de production, les organisateurs de spectacles, les éditeurs et les sponsors. Il promeut son artiste et protège - d'un point de vue juridique - ses intérêts artistiques, moraux et financiers.
Communiquer et planifier
L'agent artistique s'occupe des relations publiques : il filtre les demandes d'interviews, organise des rencontres avec les médias, conseille son client sur son image... Il réalise des opérations de communication sur divers supports. Il peut également planifier des dates de spectacle et des tournées. Il en assure alors la logistique.

Des interlocuteurs variés
Chanteur, musicien, comédien, mannequin, écrivain... L'agent artistique peut représenter toutes sortes de clients. Souvent, il se spécialise dans un domaine : celui des musiques actuelles, par exemple. Il est en contact permanent avec différents intervenants : producteurs, directeurs de casting, éditeurs, etc. Son carnet d'adresses, qu'il prend soin de bien remplir, lui permet de gérer efficacement la carrière de ses clients.
Au rythme de l'artiste
L'agent artistique suit son client lors de ses rendez-vous professionnels : représentations, concours, castings, émissions de télévision ou de radio, plateaux de cinéma... Il multiplie donc les déplacements en France, voire à l'étranger, selon la notoriété de son client. Il peut travailler le week-end et en soirée, notamment lors de ses recherches de talents prometteurs.
Plusieurs statuts
Certains agents artistiques travaillent comme intermittents du spectacle. D'autres sont salariés dans une agence, une société de production ou une maison de disques. Quelques-uns exercent en indépendant.

Il existe très peu de formations spécifiques : l'essentiel s'apprend directement sur le terrain. Cependant, une formation en management ou communication permet d'accéder plus facilement au métier, de même qu'une expérience professionnelle dans le secteur du spectacle et de l'artistique. Des formations courtes dispensées par des organismes de formation continue offrent également quelques spécialisations.

    Niveau bac + 3
  • Licences pro dans le domaine de la gestion des activités culturelles
    Niveau bac + 5
  • Masters dans l'administration de spectacle ou la gestion de projets culturels

La poigne d'un commercial
Pour démarcher les maisons de disques, les producteurs, les sponsors ou les éditeurs, mieux vaut être doté d'un esprit commercial. Audace, ténacité et séduction, telles sont les armes d'un agent artistique. Son sens aigu de la négociation, son aisance relationnelle et son éloquence lui permettent de décrocher un maximum de contrats pour ses clients.
Sensible et à l'écoute
L'agent artistique est à l'écoute de ses clients. Il les comprend et apprécie leur art, qu'il s'agisse de musique, de mannequinat, de cinéma ou de littérature. Doué d'empathie, il emploie toute son énergie et sa conviction à les représenter. Patient, il prend le temps d'évaluer leurs attentes pour leur faire des propositions adaptées.
Droit et communication
Connaissant bien le milieu dans lequel évolue son client, il intègre des réseaux et sait qui contacter en fonction de la personnalité de « son » artiste. Des compétences en droit commercial, droit de la propriété intellectuelle, réglementation, techniques de communication et de vente sont fondamentales. La pratique d'une ou plusieurs langues étrangères est un plus, notamment pour développer une carrière à l'international ou défendre un artiste étranger.

Une profession réglementée
Depuis les années 70, la profession d'agent artistique est encadrée par tout un arsenal législatif et réglementaire. La loi du 24 juillet 2010 modifie quelques points. Jusqu'à cette date, une autorisation administrative préalable à la délivrance d'une licence d'agent artistique était obligatoire. Elle est désormais supprimée et remplacée par une inscription au registre national des agents artistiques. La nouvelle loi considère que « l'activité d'agent artistique, qu'elle soit exercée sous l'appellation d'impresario, de manager ou sous une autre dénomination », consiste à représenter et défendre les intérêts d'un artiste. Attention : il est interdit d'exercer cette activité si l'on est déjà producteur d'oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles.
Un secteur en progression
Autrefois mal connu du grand public, le métier d'agent artistique se développe à la vitesse grand V. De nouvelles agences se créent, de tailles diverses, mais, pour la plupart, spécialisées dans un domaine précis (musique classique, musiques actuelles, comédiens...).
Salaire du débutant
Le salaire d'un agent artistique est calculé en pourcentage des rémunérations perçues par l'artiste qu'il représente. Ce pourcentage est actuellement de 10 %.

Source : ONISEP