Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier technicien/ne de maintenance en informatique



Un virus, des fichiers volatilisés, un écran noir, une imprimante bloquée... Tel est le lot quotidien du technicien de maintenance en informatique. Véritable urgentiste, il veille au bon fonctionnement des matériels comme des logiciels.

Le technicien de maintenance en informatique diagnostique puis résout tout problème constaté par un utilisateur concernant des matériels ou des logiciels. Et ce, d'un gros virus à un simple bogue, en passant par une souris ou un clavier défectueux. Travaillant pour une SSII (société de services en ingénierie informatique), un constructeur de matériel informatique, une entreprise ou une administration, il intervient sur place ou à distance (via un réseau ou le téléphone). Quel que soit son employeur, il sait s'adapter à des horaires et à des interlocuteurs divers.

Tout déplier  

Résoudre toutes les pannes
Une carte son à changer ? Un ordinateur à installer ? Un écran noir ? Polyvalent, le technicien de maintenance en informatique est capable de faire face à de nombreux problèmes. Et ce, avec le plus de rapidité et d'efficacité possible.
Expertiser pour mieux réparer
Lorsque des utilisateurs confrontés à un dysfonctionnement l'appellent, il commence par faire un diagnostic. Pour ce faire, il pose des questions filtres (préétablies) afin d'identifier les données d'utilisation et de fonctionnement, ainsi que la configuration de la machine concernée. En général, il dispose d'une base de données qui recense les pannes les plus courantes et les moyens d'y remédier.
Intervenir tous azimuts
Selon la taille de l'entreprise, il peut assumer d'autres tâches : câbler et installer de nouveaux équipements, implanter des logiciels, former et conseiller les utilisateurs, contrôler les stocks de pièces détachées, passer les commandes et actualiser la documentation. Sans oublier que ce technicien veille au droit d'utilisation des logiciels et gère les numéros de licences.

Différents profils de postes
Employé dans le service informatique d'une entreprise ou d'une administration, ce professionnel suit les directives de l'ingénieur de maintenance, du gestionnaire de parc informatique ou du responsable micro-réseaux. Dans une SSII (société de services en ingénierie informatique), il est appelé à intervenir sur différents sites, avec de nombreux déplacements. Chez un éditeur de logiciels ou un constructeur de matériels, il effectue surtout un travail de service après-vente.
Sur place ou à distance
Ce technicien assiste directement les utilisateurs de l'entreprise, ou intervient à distance, par téléphone ou via Internet lorsque les ordinateurs sont connectés en réseau. Dans un centre d'appels, il applique une méthodologie et des processus définis au préalable par la direction informatique. Autres moyens pour traiter les problèmes récurrents : l'intranet, un forum ou une messagerie. Les horaires lourds et décalés, les périodes d'astreinte ne sont pas exclus.

Les formations au métier de technicien de maintenance en informatique se situent à deux niveaux : bac professionnel et bac + 2. Actuellement, ce dernier a souvent la préférence des recruteurs. La maîtrise de l'anglais technique est requise.

    Après la 3e
  • Bac pro systèmes numériques
    Après le bac
  • BTS systèmes numériques, option Informatique et réseaux
  • BTS système numérique, option électronique et communications
  • BTS services informatiques aux organisations, option Solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux (BTS SIO - SISR)
  • DUT informatique ; DUT réseaux et télécommunications ; DUT génie électrique et informatique industrielle
  • DEUST Maintenance et installation de réseaux
  • Licence pro mention métiers de l'informatique, mention métiers des réseaux informatiques et télécommunications

Un technicien spécialisé
Impossible de faire ce métier sans la connaissance approfondie des spécificités des produits et des caractéristiques de l'environnement d'exploitation. Le technicien intervient en permanence sur différentes plates-formes de travail (PC, Mac, systèmes d'exploitation divers...). Par conséquent, être spécialisé dans l'un de ces domaines peut être un plus auprès des employeurs.
À l'affût des évolutions technologiques
Ouverture d'esprit et curiosité sont des atouts que tout technicien doit posséder pour faire évoluer ses connaissances et ouvrir l'oeil sur les nouveautés technologiques de son secteur. Rigoureux, organisé et méthodique, il ne craint pas les situations de stress et d'urgence.
Attentif et pédagogue
Disponibilité et capacité d'écoute sont indispensables quand il faut mener son enquête pour trouver l'origine d'un problème. Et pour expliquer celui-ci à l'utilisateur afin d'éviter toute future erreur de manipulation. Pédagogue, le technicien de maintenance s'adapte aux différents niveaux de compétences de ses interlocuteurs et sait se faire comprendre.

Une forte demande
Les entreprises étant régulièrement confrontées à des problèmes informatiques, le technicien de maintenance joue un rôle clé. Tous les types de sociétés et d'administrations font appel à ses services.
Des possibilités d'évolution
Avec un peu d'expérience, le technicien de maintenance en informatique peut devenir responsable d'un centre d'appels ou d'une salle des machines, ou encore chef d'exploitation. En tant que support technique, il a la possibilité de former les techniciens et de les assister dans des interventions plus ou moins délicates, voire de devenir formateur spécialisé dans un domaine particulier (telle la bureautique). Enfin, les fonctions de gestionnaire de parc micro-informatique ou de responsable micro-réseaux sont pour lui à portée de main.
Salaire du débutant
1900 euros brut par mois (niveau technicien supérieur).

Source : ONISEP