Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier consultant/e en informatique décisionnelle



Spécialiste des bases de données, le consultant en informatique décisionnelle propose et met en place des solutions informatiques pour les dirigeants des entreprises qui le sollicitent. Sa ligne de mire : améliorer les performances de leur entreprise.

Sollicité par les dirigeants d'une entreprise, le consultant en informatique décisionnelle propose et met en place des solutions informatiques en vue de les aider à prendre les décisions qui permettront d'améliorer les performances de l'entreprise. Un métier qui nécessite des compétences pointues en informatique (bases de données, tableaux de bord...), mais également une grande ouverture d'esprit pour comprendre les besoins de l'entreprise cliente, son métier, ses objectifs...

Tout déplier  

Analyse des besoins
Le consultant décisionnel est sollicité par un client (entreprise, administration...) qui souhaite améliorer (ou changer) ses outils informatiques dédiés aux solutions décisionnelles (bases de données, tableaux de bord...). Avant de proposer des nouveaux outils décisionnels, le consultant analyse les besoins et les attentes de ses interlocuteurs : dirigeants et informaticiens (administrateurs de bases de données notamment) de l'entreprise cliente, voire utilisateurs (salariés de l'entreprise).
Proposer de nouveaux outils
Après cette phase d'audit (analyse des besoins), le consultant propose au client de nouvelles solutions informatiques qui vont permettre d'améliorer les performances de l'entreprise en fonction de son secteur d'activité, de ses métiers et de ses objectifs (commerciaux, par exemple).
Mise en place des solutions
Après accord du client, le consultant est chargé de la récupération des données, puis de la mise en oeuvre (dont le paramétrage) des nouvelles solutions décisionnelles. Il doit ensuite former les personnels de l'entreprise pour que ces derniers maîtrisent leurs nouveaux outils (par exemple, un nouveau logiciel de gestion).

Chez le client
Si le " camp de base " du consultant est l'ESN (entreprise de services du numérique) pour laquelle il travaille, la majeure partie de son temps se passe chez les clients qui lui ont confié une mission. Là, il s'adapte aux disponibilités des interlocuteurs qu'il rencontre. Après le débroussaillage initial, la mission atteint une phase décisive durant laquelle les horaires deviennent souvent extensibles.
Au sein d'une équipe
Le consultant est intégré à une équipe constituée de 3 à 40 personnes. Avec l'expérience, il prend lui-même en charge une équipe, organisant son travail sur le terrain. Avec le temps, il peut aussi gérer les missions et les contacts avec les clients. Enfin, lorsqu'il devient consultant senior, voire associé, il est responsable des dossiers. Selon les missions, le consultant travaille avec des équipes différentes et des clients nouveaux.

On commence sa carrière en tant que consultant junior. Pour cela, il faut être titulaire d'un diplôme de niveau bac + 5.

    Niveau bac + 5
  • Master mention MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises) ou spécialisé en informatique décisionnelle, aide à la décision...
  • Diplôme d'ingénieur en informatique avec une spécialisation en informatique décisionnelle ou en outils informatiques dédiés aux solutions décisionnelles...

De fortes compétences techniques
Le consultant en informatique décisionnelle est un ingénieur qui maîtriser les différents environnements de gestion de bases de données, les outils de transformation, de chargement et de restitution des données (ou reporting), afin que ces dernières soient lisibles et utilisables par les utilisateurs de l'entreprise cliente.
Saisir les attentes du client
Pour comprendre les besoins des clients, le consultant en informatique décisionnelle doit avant tout comprendre les activités (commerciales, financières...) de l'entreprise et de ses salariés (les utilisateurs des outils décisionnels). Pour ce faire, curiosité d'esprit et aisance relationnelle sont indispensables.
S'adapter en permanence
D'une mission à l'autre, le consultant évoluant dans des secteurs d'activité : banque, assurance, entreprises industrielle ou commerciale... D'où une certaine capacité à s'adapter aux différents environnements professionnel en vue de proposer des outils et des solutions appropriés.

De réelles opportunités
La profession, surtout représentée par les ESN (entreprise de services du numérique) offre de réelles opportunités aux jeunes diplômés ayant des compétences en informatique décisionnelle.
Du junior au senior
On commence en tant que consultant junior au sein d'une ESN. Opérationnel avant tout, le junior travaille principalement pour développer et mettre en place les outils décisionnels préconisés par le consultant senior.

Après quelques années d'expérience, le consultant junior devient généralement consultant senior, voire associé au sein de son ESN. À ce moment-là, il a la responsabilité de mener de A à Z chaque projet dont il a la charge, en déléguant aux consultants juniors les aspects techniques (développement des nouveaux outils) dudit projet.
Salaire du débutant
Entre 2500 et 2900 euros brut par mois.

Source : ONISEP