Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier aide médico-psychologique



À la frontière de l'éducatif et du soin, l'aide médico-psychologique accompagne des personnes en situation de handicap ou de dépendance. Il les aide dans tous les gestes de la vie quotidienne... et favorise leur épanouissement.

L'aide médico-psychologique accompagne au quotidien des personnes handicapées ou dépendantes ainsi que des mineurs en difficulté sociale.

Il peut aider une personne tétraplégique à faire sa toilette, stimuler la mémoire d'une personne âgée ou encourager un enfant handicapé à s'exprimer.

Ce professionnel intervient dans les instituts médico-éducatifs, les foyers d'hébergement, les hôpitaux, les maisons de retraite...

Tout déplier  

Auprès de publics divers
L'aide médico-psychologique accompagne au quotidien des enfants, des adolescents et des adultes lourdement handicapés ou polyhandicapées. Il intervient également auprès de personnes âgées dépendantes.
Apporter du bien-être
Se lever, faire sa toilette, prendre ses repas, se déplacer... autant de gestes difficiles pour une personne privée d'autonomie. L'aide médico-psychologique a un rôle de soutien, toujours attentif au bien-être de la personne. Par exemple, comprendre les besoins d'une personne incapable de les exprimer.
Éveiller et distraire
Outre les soins quotidiens, l'aide médico-psychologique anime les activités de vie sociale et de loisirs de son patient. Il a un rôle d'éveil et de soutien de la communication, verbale ou non. Selon le handicap, il propose des activités culturelles, sportives ou créatives (dessin, modelage...). La conversation, les mots croisés, peuvent stimuler la mémoire d'une personne âgée. L'objectif est double : développer des capacités motrices et sortir une personne de son isolement.

Surtout dans les associations
Près de 90 % des quelques 25 000 aides médico-psychologiques exercent dans le secteur privé associatif. Les autres appartiennent aux fonctions publiques territoriale et hospitalière.

Une multitude de structures les emploient : instituts médico-éducatifs, instituts d'éducation motrice, maisons d'accueil spécialisé, maisons d'enfants à caractère social, centres d'hébergement et de réinsertion sociale, établissements et services d'aide par le travail, établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes, hôpitaux généraux ou psychiatriques...
En équipe pluridisciplinaire
L'aide médico-psychologique travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire composée de professionnels paramédicaux et sociaux. En fonction de l'établissement, il seconde un éducateur, un infirmier, un animateur, un masseur-kinésithérapeute...

Il apporte sa vision globale du patient lors des réunions de suivi du plan de soutien.

Dans certains établissements, l'aide médico-psychologique effectue des gardes la nuit et le week-end.

Le Diplôme d'Etat "accompagnant éducatif et social" spécialité "accompagnement de la vie en structure collective" est le plus adapté pour exercer ce métier. La formation s'étend sur 12 à 24 mois. Il est également possible de préparer en 3 ans après la 3e, le baccalauréat professionnel "Accompagnement, soins et services à la personne option B : en structure". 
Niveau CAP-BEP

  • Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option B : en structure
  • Diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social spécialité accompagnement de la vie en structure collective

Attentif et patient
Ce métier exige de solides qualités humaines. Les personnes dont il faut s'occuper demandent beaucoup d'attention. Certaines sont incapables de parler. Il faut savoir alors décoder leurs gestes ou leurs attitudes et mettre des mots sur leurs besoins. La qualité de l'accompagnement repose sur une relation d'écoute et de confiance. Cela suppose aussi une grande patience.
Résistant et généreux
Au cours des soins quotidiens, l'aide médico-psychologique est amené à soutenir ou à porter ses patients. Il doit donc posséder une certaine résistance physique... doublée d'une certaine résistance nerveuse. La personne aidée peut également être psychologiquement perturbée, rendant la relation difficile à établir. En un mot, ce métier fait appel à la générosité.

Des besoins croissants
La profession a connu une forte croissance au cours des 10 dernières années. Le nombre des aides médico-psychologiques continue à augmenter sensiblement. Deux tiers des emplois se trouvent dans des établissements pour adultes handicapés. Pourtant, l'accueil des personnes en situation de handicap n'est pas totalement couvert. On estime qu'il manque 45 000 places dans les établissements médico-sociaux (dont 15 000 pour les enfants). Il existe donc des besoins potentiels. Parallèlement, l'exigence de prise en charge des personnes âgées s'accroît.
Évoluer par la formation
L'aide médico-psychologique peut évoluer dans son domaine professionnel en suivant une formation. Il bénéficie d'allégements dans différents cursus : un tiers de la formation des moniteurs-éducateurs, un tiers de la formation des éducateurs spécialisés (à condition de justifier de 5 ans de pratique professionnelle) ; allégement de 3 domaines de la formation de technicien de l'intervention sociale et familiale.
Salaire du débutant
A partir du Smic

Source : ONISEP