Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier ingénieur/e recherche et développement en agroalimentaire



Tout déplier  

Concevoir de nouveaux produits
Plats cuisinés légers, yaourts rendant la peau plus belle, margarines anticholestérol... autant de produits conçus à partir des besoins (identifiés par le service marketing) des consommateurs et des distributeurs. Pour réussir la combinaison entre saveur, composition et technologie de fabrication, l'ingénieur R&D conçoit un prototype à l'aide des machines disponibles dans l'entreprise, en collaboration avec les chimistes et les biologistes. Puis, il soumet le produit (fini ou transformé) à de nombreux tests en laboratoire sur sa texture, son goût, sa couleur, ses propriétés nutritionnelles, son mode de conservation, son emballage, son mode de transport...
Lancer la fabrication industrielle
Si le nouveau produit présente des résultats concluants, il est alors fabriqué à l'échelle industrielle, en suivant un cahier des charges rigoureux. La principale difficulté consiste alors à trouver le juste équilibre entre les coûts, les délais de production et la qualité. Pour passer de l'échantillon artisanal au produit industriel, l'ingénieur R&D supervise la conception et la réalisation des emballages... en suggérant de nouvelles lignes de fabrication ou en adaptant celles déjà existantes.

Dans les grands groupes
Ce sont surtout les grands groupes agroalimentaires qui emploient des ingénieurs R&D. Chargés de créer des produits qui plairont aux consommateurs, ils ont des responsabilités importantes sur un marché très concurrentiel. À ce poste stratégique, l'ingénieur R&D travaille avec de nombreux services en interne : marketing, laboratoire, production... mais aussi avec les fournisseurs de matières premières. Selon la taille de l'entreprise, l'ingénieur est rattaché au directeur marketing et recherche ou au directeur général.
Avec des déplacements fréquents
Travail en usine oblige, les essais réalisés sur les chaînes de fabrication imposent parfois à ce professionnel de travailler tard le soir ou tôt le matin, pour ne pas gêner la production. Plutôt sédentaire dans la phase d'expérimentation du produit, l'ingénieur R&D se déplace fréquemment en quête de matières premières innovantes ou de nouvelles technologies.

La majorité des ingénieurs recherche et développement sont issus des écoles d'ingénieurs agronomiques. Certains grands groupes font appel à des biologistes ou à des chimistes titulaires d'un master recherche (bac + 5) ou d'un doctorat (bac + 8).

    Niveau bac + 5
  • Diplôme d'école d'ingénieurs
  • Master recherche qualité des aliments...

Peu de postes
Avec 1 % des effectifs, la fonction R&D, présente essentiellement dans les grandes entreprises, offre très peu de postes. Toutefois, elle est accessible aux jeunes diplômés et constitue un bon tremplin de carrière. Pour les offres d'emploi, les sociétés délaissent les annonces de la presse au profit des candidatures spontanées ou du recrutement direct dans les écoles et les universités.
Des changements possibles
Une expérience en tant qu'ingénieur R&D permet de passer plus facilement vers un poste d'ingénieur de production ou encore vers la fonction marketing. On peut aussi choisir de rester dans une activité de recherche pour prendre en charge des projets plus complexes, voire pour évoluer vers un poste de directeur R&D.
Salaire du débutant
2500 euros brut par mois.

Source : ONISEP