Vous êtes ici : Accueil Métiers et emplois Les fiches métiers Fiche métier

Fiche métier administrateur/trice de réseau



La circulation de l'information est primordiale au sein d'une entreprise. L'administrateur veille à ce que tous les équipements réseaux fonctionnent bien et s'adaptent constamment aux besoins des salariés.

Toute entreprise, publique ou privée, a besoin d'échanger très vite de grandes quantités d'information. L'administrateur réseaux est là pour gérer et optimiser la circulation de ces informations en veillant au bon fonctionnement d'un réseau informatique. Il assure sa sécurité, contribue à son enrichissement et à son amélioration. Un rôle à la fois technique et pédagogique. Si le métier est accessible à des techniciens supérieurs, la gestion des réseaux complexes est réservée aux ingénieurs.

Tout déplier  

Gérer un réseau
À l'aide des appareils de mesure appropriés, l'administrateur analyse les performances du réseau dont il a la charge. Il repère les points critiques, puis s'efforce d'apporter des solutions adaptées : ouverture de nouveaux accès, sécurisation et confidentialité accrues (mot de passe, sauvegarde...), plan de secours pour garantir la continuité du fonctionnement. Il suit les opérations de dépannage.
Installer le matériel
L'administrateur réseaux réceptionne les matériels informatiques et de télécommunications, en veillant à leur compatibilité avec les installations existantes. Il les configure et les paramètre pour les insérer dans le réseau. Véritable gestionnaire, sa vue d'ensemble des équipements de l'entreprise lui permet de garder un oeil sur les dépenses.
Faire évoluer l'ensemble
Avec les ingénieurs et techniciens, il définit les plans de rénovation ou d'extension du réseau. Pour cela, il effectue entre autres une veille informatique permanente lui permettant d'anticiper les évolutions technologiques. Il fait connaître les évolutions aux utilisateurs, qu'il guide et aide quand des difficultés surviennent.

Des fonctions variables
Suivant l'organisation et l'importance de son employeur, les fonctions de l'administrateur sont plus ou moins étendues. Il peut intervenir dès la conception du réseau ou sur un réseau déjà en place. Selon les cas, il appartient à la direction de l'exploitation, à la direction informatique, à une équipe de supervision du réseau ou bien exerce sous la responsabilité d'un directeur technique.
En interne et en externe
En interne, l'administrateur collabore étroitement avec les ingénieurs systèmes et réseaux et avec le responsable télécoms ou exploitation. Il leur signale les dysfonctionnements et peut leur suggérer des modifications à apporter au réseau. Il anime parfois une équipe de techniciens. En externe, ses relations avec les fournisseurs lui permettent de rester au fait des évolutions.
Le soir et le week-end
Pour assurer une qualité de service constante, l'administrateur réseaux est parfois soumis à des astreintes, soirs et week-ends. Cette permanence est d'autant plus nécessaire dans les structures nécessitant une garantie de fonctionnement permanent : banques, hôpitaux...

Ce métier peut s'exercer avec différents niveaux de formation. Tout dépend de l'importance du réseau à administrer. Avec un niveau bac + 2, par exemple, il est possible de se forger une première expérience en gérant un réseau local au sein d'une PME. Certains CFA (centres de formation d'apprentis) proposent des formations de technicien supérieur en administration de réseaux.

    Niveau bac + 2
  • DUT ou BTS en informatique, réseaux et télécommunications
    Niveau bac + 3
  • Licences pro mention métiers de l'informatique : administration et sécurité des systèmes, mention métiers des réseaux informatiques et télécommunications
    Niveau bac + 5
  • Master mention réseaux et télécommunications, mention informatique
  • Diplôme d'ingénieur orienté réseaux

Incollable en systèmes et réseaux
L'administrateur a une bonne connaissance des réseaux classiques (matériels de câblage, transmission, routage, protocoles de communication...), mais aussi des systèmes d'exploitation. De fait, les solutions réseaux sont de plus en plus complexes et font aujourd'hui appel au système dans son ensemble. Il est impératif pour lui de suivre les évolutions technologiques.
Des qualités relationnelles
En contact avec les constructeurs et les prestataires extérieurs (fournisseurs, opérateurs), il possède un bon sens de la communication, du service et de la persuasion. Il sait trouver sa place au sein d'équipes pluridisciplinaires (ingénieurs, techniciens...). À l'écoute des utilisateurs, il cerne leurs attentes et peut être amené à les former.
De la méthode
Pour exercer ce métier, il faut témoigner d'une grande rigueur et d'une faculté d'analyse développée. Autonome, c'est avec rapidité et sang-froid que l'administrateur réagit face aux différents incidents liés au réseau.

Des places à prendre
La généralisation des réseaux informatiques locaux, le développement d'Internet et du commerce électronique promettent de beaux jours à cette spécialité. Au nombre des employeurs : les PME (petites et moyennes entreprises), les grandes entreprises (grande distribution, constructeurs automobiles, agences de presse...), les administrations, les installateurs, les sociétés de télécoms ou encore les SSII (sociétés de services en ingénierie informatique).
Priorité à l'expérience
Il arrive que les administrateurs débutants soient de jeunes diplômés, mais le plus souvent, ce sont des professionnels ayant une bonne pratique des environnements informatiques. Grâce à leur expérience, ils maîtrisent à la fois l'expertise technique et les aspects de gestion.
Un panel d'évolutions
Un administrateur expérimenté peut naturellement se tourner vers des fonctions de responsable télécoms ou d'architecte réseaux, mais aussi de consultant, de technico-commercial ou d'ingénieur d'affaires.
Salaire du débutant
A partir de 2600 euros brut par mois

Source : ONISEP